JETFM 91.2FM

Le direct
  1. Accueil du site
  2. Les RDV de la rédaction
  3. Comment Vont Les Fourmis (...)
  4. "Comment Vont Les Fourmis (...)
Votre don de soutien à JET
jeudi 29 janvier 2015

"Comment Vont Les Fourmis ?" vend.30 janvier 12h-13h

Le secteur de l’aide à domicile : entre utilité sociale et non reconnaissance.

par Pascal


"Comment Vont Les Fourmis ?" , la mensuelle de Jet fm dédiée à l’économie sociale et solidaire.

En ces temps de crise, le secteur de l’aide à domicile offre les perspectives d’un vaste gisement d’emplois. D’aucuns avancent le chiffre de 500 000 pour l’ensemble du secteur dans les proches années à venir.
Sous l’appellation "aide à domicile" quelque 220 000 intervenants en France, très majoritairement des femmes, exercent des fonctions et métiers tels que l’aide ménagère, la (le) garde à domicile, l’auxiliaire de vie ou encore la travailleuse familiale.
L’aide à domicile consiste, pour le dire autrement, à aider ceux qui en on besoin, dans la réalisation des actes essentiels de leur vie : que ce soit auprès des familles, des personnes handicapées ou encore auprès des personnes âgées.
Près de 4 millions de foyers sollicitent ces professionnels qui vont les accompagner dans les tâches de la vie quotidienne.
Un secteur en pleine expansion puisque l’aide à domicile s’accroît avec l’âge : de 7% de personnes aidées avant 60 ans, elle double ensuite tous les dix ans et dépasse 85% pour les nonagénaires.
Et il n’est pas rare que les professionnels à domicile soient les seuls liens avec l’extérieur.
Portée par des initiatives associatives, l’aide à domicile subit depuis peu la concurrence du secteur "privé" (non associatif) sur ce qui devient le marché du " service à la personne " depuis notamment la loi du 26 juillet 2005, dite loi Borloo .

Au-delà de l’utilité sociale , du "service rendu" à la société par le secteur, au-delà du lien social et du bien être bien-être généré, quelle est la réalité de l’aide à la personne ?
Quid de la qualité de l’emploi, de la pénibilité, des risques encourus par celles et ceux qui chaque jour font un "saut", une "immersion" dans la sphère privée des bénéficiaires ?
Quid surtout de la reconnaissance des salarié(e)s, du secteur et donc des moyens mis à sa disposition ?
Quelle perspectives, notamment en termes de formation professionnelle et quelles demandes d’amélioration par les professionnels, responsables de structures et intervenants à domicile ?

Voilà quelques axes prégnants de discussions qui seront éclairés par nos invités :

Anne-Marie Gravouil, vice-présidente de l’ ADMR 44 (Aide à Domicile en Milieu Rural).

Geoffroy Verdier, directeur de ADT Loire-Atlantique-Vendée (Aide à Domicile pour Tous).

Jacques Creff, président d’ ADAR 44 .

Réalisation : Damien Fourcot & Bastien Guilbaud.