L’association JET connaît une situation budgétaire difficile menaçant sérieusement la poursuite des activités de l’association et la pérennité des emplois.

Si petite soit votre contribution*, plus que jamais, la 100aine de bénévoles et les 8 salariés de JET ont besoin de votre soutien pour continuer l’aventure.

1 mois pour soutien financier JETFM

1 mois pour soutenir JET, du 1er au 31 décembre 2017

Soutenir JET, c’est agir pour : Je donne Plus tard

Pour vos messages de soutien : sur la boîte mail auditeur@jet-asso.fr
et/ou via le répondeur auditeur au 02 28 25 23 90, nous les relayerons à l’antenne !

MERCI pour l’aide que vous pourrez nous apporter.

 * Dons défiscalisables, paiement sécurisé avec émission automatique d’un justificatif de paiement.

JETFM 91.2FM

Le direct
  1. Accueil du site
  2. Émissions
  3. Rockabilly, le vendredi à (...)
  4. Rockabilly, une émission (...)
Votre don de soutien à JET
vendredi 27 octobre 2017

Rockabilly, une émission de Mathias Gaudin, vendredi 27 octobre vers 13h

Le solo en guitare

Le solo : l’expression d’un moment privilégié entre le musicien et l’instrument. Cela commence ! Il n’y a plus rien autour, une bulle se forme et la relation intime rapidement s’intensifie. Plus rien ne pourrait stopper se moment d’harmonie parfait, les visages se tendent, les corps se déforment, le temps semblent s’arrêter, le monde autour retient son souffle. Les deux acteurs ferment les yeux, ils ne forment plus qu’un, cela en devient même gênant, un comique du dimanche beugle une bière à la main « prenez une chambre ! » mais personne ne l’entend, ou tout le monde s’en fout. Les notes se cognent une à une, se bousculent aux portillons des oreilles d’un public affamé et conquit par une musique nouvelle, par un artiste qui créé et vit devant eux, une chose qui semble si naturel et sans artifice, une chose irréfléchie, un pauvre homme perdu vivant une passion dévorante. Un bond géant et un dernier accord vienne mettre fin à ce moment, il atterrit, le public hurle. Lui semble complètement perdu. Il a mal partout, ne sait plus où il se trouve, désapé et décoiffé, il a l’impression d’avoir rêvé.




Documents joints