JETFM 91.2FM

Le direct
  1. Accueil du site
  2. Les RDV de la rédaction
  3. Chroniques
  4. Chronique Animaliste
  5. Chronique animaliste - (...)
saison 2011-2012
mardi 14 novembre 2017

Chronique animaliste - présentation générale (diffusé le 7 novembre 2017)

Lancement de la "chronique animaliste" avec une présentation générale et une présentation de chaque association, collectif et parti : C’est Assez, L214, le Collectif Nantais Pour les Animaux et le Parti Animaliste. La chronique animaliste développera différentes thématiques liées à l’exploitation des animaux.

par Chronique Animaliste

« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. Le véritable test moral de l’humanité [...], ce sont les relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » - Milan Kundera - Écrivain tchèque

Légalement très peu de textes protègent les droits des animaux, quant aux textes existants, ils sont peu appliqués. Les animaux sont en effet utilisés dans la production alimentaire, les loisirs, la mode et l’expérimentation animale.

Or les produits issus de l’exploitation animale ne sont pas une nécessité pour vivre et on ne saurait tuer avec respect et sans besoin. On considère donc les animaux comme des ressources à notre disposition car notre société est spéciste : idéologie qui discrimine les animaux non humains parce qu’ils sont d’espèces différentes de la nôtre.

Dans la région nantaise, divers acteurs se mobilisent pour les animaux, voici la présentation de quatre d’entre eux :

L’association C’est Assez ! Millite pour la libération des cétacés captifs des delphinariums français. Nous comptons 4 groupes locaux répartis autour de ces delphinariums, en Île de France (Parc Asterix) en région Lyonnaise (pas de bassin), en région PACA (Marineland) et notre groupe local Nantais (Planète Sauvage). Nous nous rassemblons régulièrement devant ces parcs afin de sensibiliser le public aux conditions inacceptables qu’endurent ces animaux et que leur place est dans l’océan. Nous militons également contre les massacres des dauphins dans la baie de Taiji au Japon qui se déroulent tout les ans et tentons de faire comprendre aux gens que le fait d’acheter 1 ticket pour ce genre de parc, c’est cautionner ces massacres. Enfin, à l’aide d’happening, nous sensibilisons et dénonçons les massacres que subissent les globicephales aux Îles Féroés chaque année pour que cela cesse.

Rejoindre l’équipe C’est Assez !

L’association L214, créée en 2008, est une association de défense des animaux utilisés dans la production alimentaire c’est à dire pour la viande, le lait, les oeufs et le poisson. Le nom L214 fait référence à un article du Code rural qui indique que : « Tout animal étant un être sensible, il doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce. » L’antenne locale de Nantes organise régulièrement des actions de sensibilisation dans la rue ou tient des stands d’information lors de festivals ou salons ; ou propose des repas de découverte de cuisine 100% végétale au restaurant via la campagne Vegoresto.

Rejoindre les bénévoles L214 à Nantes.

Le Collectif Nantais Pour les Animaux a pour objectif de défendre les droits fondamentaux des animaux non humains en tant qu’individus, et d’ouvrir la voie vers la libération animale, notamment par l’information et la sensibilisation du public aux différentes formes d’exploitation qu’ils subissent : élevage, expérimentation, fourrure, chasse, cirques, zoos, etc. au moyen de stands d’information, de happenings, de distributions de tracts, de conférences…

Le Parti Animaliste est un parti politique français, créé le 14 mars 2016. Les politiques promues par le Parti animaliste sont notamment l’abolition de la corrida et des combats de coqs ou l’établissement d’une charte des droits des animaux. Il vise notamment la création d’un ministère ou d’un secrétariat dédié à la cause animale, à la lutte contre la maltraitance et contre l’expérimentation animales ou encore à la réduction de 25 % de la consommation de produits d’origine animale dans l’alimentation à l’horizon 2025. Le parti milite aussi pour l’amélioration des conditions d’élevage en interdisant la production de fourrure, le gavage, la castration, l’écornage, l’amputation de la queue, l’épointage du bec, le déplumage à vif, le broyage des poussins, etc. Le parti souhaite la suppression à l’horizon 2025 des élevages en cage ou l’interdiction d’abattage des animaux sans insensibilisation. Il prône l’instauration d’un repas végétarien une fois par semaine dans les cantines scolaires.





Documents joints