JETFM 91.2FM

Le direct
  1. Accueil du site
  2. Les RDV de la rédaction
  3. Programmes spéciaux
  4. La Quotidienne, semaine (...)
Votre don de soutien à JET
samedi 26 mai 2018

La Quotidienne, semaine spéciale mai 68

Mai 68 à Nantes

Du lundi 21 au vendredi 25 mai à 18h00 et samedi de 17h00 à 19h00 (crédit photo : Ouest-France)

par Pascal


Toute la semaine, La Quotidienne sera toute tournée vers mai 68 et jusqu’à vendredi nous donnerons la parole à des femmes, à des hommes, à des ouvrières, des ouvriers, à responsables syndicaux, à un paysan engagé, toutes et tous témoins et/ou acteurs du mouvement et des évènements de mai 68…
Un grand merci à l’équipe du C.H.T., le Centre d’Histoire du Travail de Nantes ( Manuella Noyer, Xavier Nerrière et Christophe Patillon) pour son aide précieuse dans la mise en place et la réalisation de cette série d’émissions.
Grand merci également à celles et ceux qui ont accepté de témoigner au micro de Jet fm.

Le programme :

> Lundi 21 mai à 18h00 :
Un entretien avec Christophe Patillon, animateur-chercheur au C.H.T.
Quel fut le mai 68 nantais ? Quelles spécificités ? Quels acteurs ?

> Mardi 22 mai à 18h00 :
Discussion croisée avec trois femmes témoins du mai 68 nantais :
Yvonne Harel, ouvrière-contrôleuse chez Saunier-Duval.
Anita Pointeau, employée chez un artisan-décorateur place Delorme.
Chantal Plédel, lycéenne en mai 68, fille d’un ouvrier des Batignolles, habitant juste à côté de l’usine.

> Mercredi 23 mai à 18h00 :
Interview de Joseph Potiron, paysan engagé en mai 68, de La Chapelle-sur-Erdre .

> Jeudi 24 mai à 18h00 :
Echanges au micro avec Michel Tacet, responsable C.G.T. et fonctionnaire au services des chèques postaux des P.T.T. de Nantes en 1968.

> Vendredi 25 mai à 18h00 :
Georges Vincent, responsable C.G.T. de Sud-Aviation en 1968 et acteur de la grève et de l’occupation de l’usine.

> Samedi 26 mai à 17h00 :
Entretien avec Hélène Lambert, étudiante à l’Université de Nantes en 1ère année de faculté d’Espagnol en 1968.
puis Youn Simon ancien gardien de la paix de la Police de Paris raconte mai 68 du côté des forces de l’ordre.