L’association JET connaît une situation budgétaire difficile menaçant sérieusement la poursuite des activités de l’association et la pérennité des emplois.

Si petite soit votre contribution*, plus que jamais, la 100aine de bénévoles et les 8 salariés de JET ont besoin de votre soutien pour continuer l’aventure.

1 mois pour soutien financier JETFM

1 mois pour soutenir JET, du 1er au 31 décembre 2017

Soutenir JET, c’est agir pour : Je donne Plus tard

Pour vos messages de soutien : sur la boîte mail auditeur@jet-asso.fr
et/ou via le répondeur auditeur au 02 28 25 23 90, nous les relayerons à l’antenne !

MERCI pour l’aide que vous pourrez nous apporter.

 * Dons défiscalisables, paiement sécurisé avec émission automatique d’un justificatif de paiement.

JETFM 91.2FM

Le direct
  1. Accueil du site
  2. Les RDV de la rédaction
  3. Archives de la rédaction
  4. 2011 - 2015 // Programmes (...)
  5. "Pourquoi j’ai cessé d’être
Votre don de soutien à JET
dimanche 22 février 2015

"Pourquoi j’ai cessé d’être islamiste"

Une heure avec Farid Abdelkrim, auteur de "Pourquoi j’ai cessé d’être islamiste" (ed. "Les points sur les "i") ou l’itinéraire d’un gamin de Bellevue passé des Frères Musulmans aux feux de la rampe.

par Pascal


Farid Abdelkrim nous a accordé une interview malgré les nombreuses sollicitations médiatiques dont il fait l’objet dans la perspective de la sortie de son livre "Pourquoi j’ai cessé d’être islamiste" le 27 février (Libération, l’Obs, Le Grand Journal de Canal + le 25 février,...).
Merci à Thierry Maillard, comédien et metteur en scène et compagnon de longue date de Farid d’avoir permis cette rencontre dans les studios de Jet fm.

Présentation de l’ouvrage par son éditeur, les éditions "Les Points sur les "i" "  :
« En cherchant Dieu, à travers l’islam, j’avais fini par trouver l’islamisme. Et cet islamisme, le mien, ici, en France, ne m’a pas conduit à Dieu. Il m’en a éloigné et m’a éloigné de moi-même ». Pourquoi un gamin sans histoire, brillant écolier a-t-il fini par perdre pied ? Est-ce le décès précoce de son père qui va l’enfermer dans la spirale de la délinquance ? La mort tragique d’un jeune de son quartier l’a-t-elle poussé à devenir islamiste ? Éviter les raccourcis, voilà ce à quoi nous invite Farid Abdelkrim en retraçant son itinéraire riche d’enseignements.

_ Dans ce livre, cet homme désormais libre nous offre un regard inattendu, plein de fraîcheur et sans concession sur notre société. Au fil des pages se déclinent les raisons qui vont amener un adolescent en quête de sens et d’identité à devenir un zélateur acharné. Sont dépeintes quelques-unes des phases qui vont conduire un enfant de la République à devenir apatride. Et en décortiquant les méandres, mais aussi la structure et le modus operandi de l’organisation islamiste des Frères musulmans à laquelle il a appartenu durant plus d’une quinzaine d’années, l’auteur nous raconte pourquoi et comment il va finir par en sortir. Une sortie vers la lumière suivie de ce cri d’espoir salvateur.

« Non, raisonnablement, je ne crois plus que Dieu m’ait confié la mission d’annoncer au monde entier que je suis le meilleur sous le seul prétexte que je serais dépositaire de sa religion. Il me semble plutôt que ses enseignements sont une invitation à partager, à condition de les incarner sciemment, des valeurs universelles qui respirent l’incitation à devenir meilleur. Les enseignements qui ressortent de ma lecture de l’islam m’intiment également le devoir de fournir les garanties en actes que ce dont je suis porteur ne constitue en rien une menace pour autrui, pour son intégrité, pour sa liberté, pour ses convictions… Telle est ma façon de me dire et d’être croyant désormais ».

Un livre sans précédent, incontournable et haletant.





Documents joints