L’association JET connaît une situation budgétaire difficile menaçant sérieusement la poursuite des activités de l’association et la pérennité des emplois.

Si petite soit votre contribution*, plus que jamais, la 100aine de bénévoles et les 8 salariés de JET ont besoin de votre soutien pour continuer l’aventure.

1 mois pour soutien financier JETFM

1 mois pour soutenir JET, du 1er au 31 décembre 2017

Soutenir JET, c’est agir pour : Je donne Plus tard

Pour vos messages de soutien : sur la boîte mail auditeur@jet-asso.fr
et/ou via le répondeur auditeur au 02 28 25 23 90, nous les relayerons à l’antenne !

MERCI pour l’aide que vous pourrez nous apporter.

 * Dons défiscalisables, paiement sécurisé avec émission automatique d’un justificatif de paiement.

JETFM 91.2FM

Le direct
  1. Accueil du site
  2. Les RDV de la rédaction
  3. Archives de la rédaction
  4. 2015 - 2017 // CHRONIQUES
  5. Au Delà des Pages
  6. Au delà des pages - Mardi (...)
Votre don de soutien à JET
mardi 15 mars 2016

Au delà des pages - Mardi 15 Mars

Suite et fin de la chronique sur le mouvement romantique. Au programme, un focus sur LA grande figure du romantisme en France : Victor Hugo.

par Maxime

Une introduction à la musique romantique et pour terminer nous répondrons à la question : comment le romantisme influence t-il aujourd’hui, notre imaginaire ?

Bibliographie

- "Odes" par Victor Hugo (1821).
- "Cromwell" par Victor Hugo (1827).
- "Les Orientales" par Victor Hugo (1829).
- "Hernani" par Victor Hugo (1830).
- "Les Feuilles d’Automnes" par Victor Hugo (1831).
- "Notre Dame de Paris" par Victor Hugo (1831).
- "Ruy Blas" par Victor Hugo (1838).
- "Les Châtiments" par Victor Hugo (1853).
- "Les Contemplations" par Victor Hugo (1858).
- "Les Misérables" par Victor Hugo (1862).
- "La Légendes des Siècles" par Victor Hugo (1859, 1877 et 1883).
- "Les Caprices de Mariannes" par Alfred De Musset (1833).
- "Il ne faut jurer de rien" par Alfred De Musset (1836).
- "Les Deux Maîtresses" par Alfred De Musset (1840).
- "Les Caprices de Mariannes" par Alfred De Musset (1833).
- "Don Juan" par Lord Byron (1819-1824).
- "Cain" par Lord Byron (1821).
- "Le Roi des Aulnes" par Goethe (1782).
- "Faust" par Goethe (1808 et 1832 ).
- "Les Méditations Poétiques" par Alphonse de Lamartine (1820).
- "Les Trois mousquetaires" par Alexandre Dumas (1844).
- "Les Mystères de Paris" par Eugène Sue (1842-1843).

À écouter

- "4ème Symphonie en Fa mineur" par Tchaïkovski (1877).
- "Eugène Onéguine" par Tchaïkovski (1879).
- "5ème Symphonie en Mi mineur" par Tchaïkovski (1888).
- "Casse Noisette" par Tchaïkovski (1892).
- "6ème Symphonie en Si mineur" par Tchaïkovski (1893).
- "Les Préludes" par Chopin et notamment le 6éme en Si mineur (1835-1839).
- "Variations en mi bémol (« Variations des esprits »)" par Schumann (1854).

Le saviez vous ?

- Les morts prématurées et tragiques de sa fille et de son gendre, en septembre 1843 (soit 6 mois après leur mariage) auront une très grande influence sur l’œuvre et la personnalité de Victor Hugo. L’écrivain n’apprendra la mort de sa fille que quatre jours plus tard dans la presse. Il ne trouvera la force de venir sur sa tombe qu’en septembre 1846 et consacrera à la mémoire de sa fille de nombreux poèmes, notamment « Demain, dès l’aube… » qui reste un de ses poèmes les plus connus.

- La première de la pièce est encore aujourd’hui célèbre sous le nom de "La Bataille d’Hernani", il faut comprendre que la pièce brise totalement les règles du théâtre classique, notamment les trois unités de temps, de lieu et d’action énoncées par Boileau sous le règne lointain de... Louis XIV. Elle raconte l’histoire d’amour malheureuse d’un proscrit, Hernani, pour une jeune infante, Doña Sol. Le 25 septembre 1830, remontés à bloc, échauffés par de longues discussions préliminaires, les « Jeune-France » romantiques du parterre, parmi lesquels se signalent Gérard de Nerval et Théophile Gautier revêtu de son gilet rouge flamboyant, insultent copieusement les « perruques » des tribunes qui restent fidèles aux règles classiques. On en vient même aux mains...

Les lendemains sont plus tristes. En juillet de la même année, la capitale chasse le roi Charles X par la révolution romantique des « Trois Glorieuses ». Mais c’est pour ouvrir les bras à un nouveau monarque.

- Piotr Illitch Tchaïkovski se destinait à l’origine à une toute autre carrière que celle de compositeur, il avait fait son droit et commencé à travailler dans l’administration avant de changer d’avis en 1863.

- Robert Schumann à longtemps souffert d’acouphènes entres autres problèmes, mais à partir de 1854 ses acouphènes deviennent des crises d’hallucinations auditives les "Variations des esprits" sont la retranscription de ces dernières.





Documents joints