L’association JET connaît une situation budgétaire difficile menaçant sérieusement la poursuite des activités de l’association et la pérennité des emplois.

Si petite soit votre contribution*, plus que jamais, la 100aine de bénévoles et les 8 salariés de JET ont besoin de votre soutien pour continuer l’aventure.

1 mois pour soutien financier JETFM

1 mois pour soutenir JET, du 1er au 31 décembre 2017

Soutenir JET, c’est agir pour : Je donne Plus tard

Pour vos messages de soutien : sur la boîte mail auditeur@jet-asso.fr
et/ou via le répondeur auditeur au 02 28 25 23 90, nous les relayerons à l’antenne !

MERCI pour l’aide que vous pourrez nous apporter.

 * Dons défiscalisables, paiement sécurisé avec émission automatique d’un justificatif de paiement.

JETFM 91.2FM

Le direct
  1. Accueil du site
  2. Hors studio
  3. Festival Sonor
  4. Festival [SONOR] : 8ème (...)
  5. Erell Latimier et Gilles (...)
Votre don de soutien à JET
mercredi 21 mai 2014

Erell Latimier et Gilles Amalvi

Lecture-concert à la Chapelle de l’Oratoire/exposition Agnes Thurnauer, dans le cadre du festival [sonor] le dimanche 6 avril.

Erell Latimier et Gilles Amalvi ont tous les deux travaillé à la réécriture d’un mythe, respectivement celui d’Antigone (Un Temps donné si près de la mer) et celui d’Orphée (Orphée robot de combat). Au-delà de la question du féminin et du masculin que ces deux artistes questionnent indirectement en se confrontant à ces grandes quêtes identitaires, ils partagent avec Agnès Thurnauer un processus de création basée sur l’appropriation. Dans cette réinterprétation s’entrecroisent écriture, voix, mélodies et sons électroniques, autant de fragments des mythes récupérés et greffés sur l’univers contemporain.

Un temps donné si près de la mer est un épistolaire à sens unique d’une Antigone, loin des événements passés, écrivant à sa soeur, Ismène. L’adresse est forte et la réception des lettres incertaine, voire impossible. Orphée robot de combat mélange et superpose les genres, les discours, les voix, à la manière d’une machine absorbant informations, mélodies et histoires pour les ré-agencer dans le désordre. Les arias classiques côtoient le son électronique, la voix en live se mêle aux fragments récupérés. Passé à la moulinette, greffé sur l’univers contemporain, le mythe d’Orphée devient le miroir de la condition post-moderne : une identité éclatée, aimantant des bribes d’énoncés récupérés – une figure fantomatique sortie d’une série télévisée ou d’un fait-divers. Les enfers, le pouvoir de la poésie, la tragédie amoureuse sont autant d’éléments reflétés, distordus, éparpillés comme dans un moteur de recherche devenu fou...

Erell et Gilles ont mené avec Angers Nantes Opéra, Jet et RadioG ! un projet d’action culturelle et d’écriture sonore avec des classes de collèges ligériens.