L’association JET connaît une situation budgétaire difficile menaçant sérieusement la poursuite des activités de l’association et la pérennité des emplois.

Si petite soit votre contribution*, plus que jamais, la 100aine de bénévoles et les 8 salariés de JET ont besoin de votre soutien pour continuer l’aventure.

1 mois pour soutien financier JETFM

1 mois pour soutenir JET, du 1er au 31 décembre 2017

Soutenir JET, c’est agir pour : Je donne Plus tard

Pour vos messages de soutien : sur la boîte mail auditeur@jet-asso.fr
et/ou via le répondeur auditeur au 02 28 25 23 90, nous les relayerons à l’antenne !

MERCI pour l’aide que vous pourrez nous apporter.

 * Dons défiscalisables, paiement sécurisé avec émission automatique d’un justificatif de paiement.

JETFM 91.2FM

Le direct
  1. Accueil du site
  2. Les RDV de la rédaction
  3. Archives de la rédaction
  4. 2011 - 2015 // Programmes (...)
  5. La piétonisation en marche (...)
Votre don de soutien à JET
vendredi 22 août 2014

La piétonisation en marche à Nantes

C’est une tendance lourde dans le centre ville : moins d’autos, plus de piétons. Où en est-on ? Q’en pensent les nantais ? Le point avec Kilian Le Helloco, auteur d’un article et d’un micro-trottoir sur le sujet.

par Pascal

A Nantes la circulation se réinvente

Depuis l’élection de la nouvelle municipalité, la façon de circuler à Nantes entre dans une nouvelle ère. Considérée comme la « ville du rond-point », les bouchons ont tout de même tendance à s’accumuler aux heures de pointes notamment dans l’hyper centre ou sur l’île Beaulieu.

Un projet de piétonisation

Dans un souci de confort du citoyen, la mairie de Nantes a opté pour une piétonisation progressive du centre-ville. Il ne s’agit pas d’une piétonisation à outrance qui pourrait réduire l’affluence dans les commerces mais d’une piétonisation réfléchie. Le but étant de réduire les nuisances sonores pour les habitants du centre sans décourager les potentiels consommateurs se déplaçant avec leurs véhicules. Le cours des cinquante otages est par exemple fermé à la circulation le week-end.
Plus récemment, c’est la place Graslin qui est devenue semi-piétonne (une axe routier la traverse toujours spécifiquement pour les bus et les véhicules autorisés). De plus, de nouvelles créations comme des pistes cyclables (dont celle qui court de commerce à place du cirque) ou encore les chronobus (bus circulant à une fréquence élevée) permettent de réduire la circulation en ville.

Des parkings repensés

Pour attirer les consommateurs en centre-ville, il a fallu créer ou réaménager les parkings à Nantes.
Pour exemple, le parking Feydeau a ouvert ce lundi 18 août. Il contient 520 places et permet un accès immédiat au centre-ville. L’ancien maire Patrick Rimbert confiait lors de la construction que : « Nantes a la responsabilité d’accueillir les gens qui viennent de toute la Région. Pour cela, nous combinons les différentes offres de déplacement  : parking-relais en périphérie, parking dans le centre, Chronobus, Bicloo…. On ne veut pas chasser les automobilistes. »
A Beaulieu, le parking du centre commercial a lui aussi connu un lifting. En effet, passé les trois heures sur ce parking, il devient payant. Le but étant d’éviter l’encombrement trop fréquent de ce lieu, en raison des « voitures tampons », des voitures qui stationnent en continu sur les parkings, propriété de riverains qui n’ont pas possibilité d’avoir une place pour garer leur voiture à domicile.

L’entrée du parking Feydeau à Nantes

Des avis mitigés

Ces nouveautés sont accueillies des différentes façons par les Nantais-ses. Pour Alexis, étudiant nantais : « La piétonisation des centre-ville est un outrage au bon sens et un crime contre les travailleurs et les petits commerçants, au bénéfice de qui ? Des bobos et des lobbies des fabricants de Tramways et sociétés d’aménagements urbains qui graissent la patte aux Maires. » Yvan lui est retraité et son avis n’en est pas moins tranché : « Ce sont davantage des "mesurettes" que des mesures : "parkings moins cher après 19h" : exceptés les restaurants et bars, la quasi-totalité des commerces ferment à 19h...La relance du centre-ville nécessite des mesures fortes et une réelle volonté de la ville de Nantes...Ce qui n’est pas le cas actuellement. »
Les habitants ne semblent pas encore convaincus malgré la volonté clairement affichée des pouvoirs publics de réaménager pour contenter les Nantais. Il parait cependant difficile de contenter d’un côté les commerçants qui veulent garder un accès important pour les véhicules en centre-ville ; et de l’autre les habitants et les associations écologistes qui souhaitent réduire ou faire disparaître les véhicules motorisés dans le centre.





Documents joints