L’association JET connaît une situation budgétaire difficile menaçant sérieusement la poursuite des activités de l’association et la pérennité des emplois.

Si petite soit votre contribution*, plus que jamais, la 100aine de bénévoles et les 8 salariés de JET ont besoin de votre soutien pour continuer l’aventure.

1 mois pour soutien financier JETFM

1 mois pour soutenir JET, du 1er au 31 décembre 2017

Soutenir JET, c’est agir pour : Je donne Plus tard

Pour vos messages de soutien : sur la boîte mail auditeur@jet-asso.fr
et/ou via le répondeur auditeur au 02 28 25 23 90, nous les relayerons à l’antenne !

MERCI pour l’aide que vous pourrez nous apporter.

 * Dons défiscalisables, paiement sécurisé avec émission automatique d’un justificatif de paiement.

JETFM 91.2FM

Le direct
  1. Accueil du site
  2. Émissions
  3. Archives
  4. Divertimento
  5. Divertimento 3 juin à 21h (...)
Votre don de soutien à JET
mardi 3 juin 2014

Divertimento 3 juin à 21h : Les musiques de la Nouvelle Vague

Truffaut, Godard, Chabrol ou Demy ont fusionné en leur temps culture littéraire européenne et sens de l’action à l’américaine. On entend bien cela dans les musiques de leurs films.

Passionnés par les réalisateurs américains ou ceux qui ont fait leurs carrières aux USA, et alors considérés comme commerciaux (Hitchcock, Lang, Lubitsch, Hawks,...), ils ont vu dans leurs œuvres une permanence et une profondeur les élevant, à l’instar des grands écrivains, au rang d’auteurs. Tout en dénigrant de manière virulente le cinéma français d’après guerre, ils ont amené une nouvelle vision du cinéma en théorisant sur tous les aspects de cet art, avant de passer eux-mêmes derrière la caméra pour mettre en pratique leurs théories.

Souvent mélomanes avertis, chacun avait son idée sur l’utilisation de la musique. En tout cas ils ont en commun de s’être à la fois tournés vers une culture classique de la musique tout en voulant diffuser leur amour de la culture américaine avec le jazz notamment. En donnant leurs chances à des compositeurs jeunes comme eux, ou parfois oubliés, ils ont voulu aussi donner à la musique une dimension nouvelle par rapport à son mariage traditionnel et attendu avec l’image. Avec pour credo une musique soit qui colle à l’action (à l’américaine), soit une musique qui est totalement détachée des images (distanciation et abstraction à l’européenne).

Track list :

- The road and finale (Bernard Hermann), Fahrenheit 451 (F.Truffaut)
- Choral varié du concert flamand (Maurice Jaubert), La chambre verte (F.Truffaut)

- Chez le photographe du motel (Miles Davis), Ascenseur pour l’échaffaut (Louis Malle)
- Blues chez le bougnat (Michel Legrand), Une femme est une femme (J.L.godard)
- La belle p...(Michel Legrand), Cléo de 5 à 7 (Agnés Varda)
- L’amour et le jeu (M.Legrand), La baie des anges (J.Demy)
- A bout de souffle (Martial Solal interprété par Stéphane Kerecki quartet), A bout de souffle (J.L.Godard)

- Pierre et Nicole (George Delerue), La peau douce (F.truffaut)
- Grand choral (G.Delerue), La nuit américaine (F.Truffaut)
- Rupture chez Prokoch (G.Delerue), Le mépris (JL.Godard)

- Andante du concerto pour flautino (A.Vivaldi), L’enfant sauvage (F.Truffaut)
- Agnus Dei, Requiem (G.Fauré), Passion (JL.Godard)





Documents joints