JETFM 91.2FM

Le direct
  1. Accueil du site
  2. Les RDV de la rédaction
  3. Archives de la rédaction
  4. 2016 - 2017 // EMISSIONS
  5. Le point de vue de la libre-pe
  6. Le point de vue de la Libre
Votre don de soutien à JET
vendredi 16 octobre 2015

Le point de vue de la Libre Pensée, sam. 17 octobre 10h-11h

Avec Eric Molodztoff, petit fils de Michel Molodtztoff, moujik, combattant russe et mutin pendant le premier conflit mondial.

par Pascal


Dans le cadre de la préparation du colloque de St Nazaire (28-29 novembre 2015) «  "Déserteurs, mutins, antimilitaristes de tous les pays et de toutes les guerres, unissez-vous ! » et avec le soutien de la fédération 44 de la Libre Pensée, le groupe « Clémence-Royer » de la Libre Pensée de Saint-Herblain invitait, le 2 octobre dernier au Cinéma Le Lutétia à la projection du film de Patrick Le Gall « 20000 moujiks sans importance » en présense d’Eric Molodztoff.

Présentation du film sur le site : www.film-documentaire.fr :

Ce film retrace, à travers les témoignages posthumes de deux soldats, l’odyssée de ces 20 000 soldats russes qui furent "prêtés" aux Alliés en échange d’armements.
Après un an de durs combats en Champagne, ils apprennent, en mars 1917, la nouvelle de la Révolution dans leur pays et, aussitôt, réclament leur rapatriement. Devant le refus des autorités russes et françaises, ils forment des comités élus de soldats et chassent leurs officiers, au moment même où des mouvements de rébellion se produisent chez les Poilus. L’État major, craignant la contagion, les expédie dans la Creuse, au camp de La Courtine. Là, 12 000 hommes armés, fonctionnant en autogestion démocratique, tiendront tête pendant trois mois aux injonctions et menaces du commandement militaire.
Finalement, l’assaut sera donné et la répression, impitoyable. Les survivants ne regagneront la Russie qu’à la fin de l’année 1919.

Cette soirée a été l’occasion pour l’émission libre penseuse de Jet fm d’une rencontre radiophonique avec l’invité de la soirée à propos d’un épisode de la guerre 14-18 passé largement aux oubliettes de l’Histoire.

Interview : Jacques Nepveu et Pascal Massiot





Documents joints